27 novembre 2006

Le calcul , les multiplications, c'est " fastoche "

Vous n'avez jamais appris les multiplications, vous avez perdu votre calculette,
regardez, c'est facile !!!
Au début, essayez avec des nombres pas trop grands. Allez y



Si vous n'y arrivez pas essayez cette calculatrice…

Tout le monde a au moins possédé une calculatrice pour faire des opérations plus ou moins complexes. Voici un projet issu de l’”UNIVERSITY OF SWANSEA” qui propose une calculatrice nouvelle génération puisqu’elle reconnait votre écriture tout en étant prédictive…

Bon pas la peine de s’emballer car les tablets pc ne sont pas encore légion dans les collèges et lycées mais je pense que l’on tient le bon bout avec des outils comme ceux-ci.

C’est d’ailleurs limite ludique! Voici une video de démonstration de l’outil…

http://www.2803.com/2006/12/27/le-futur-de-la-calculatrice/

Comment as tu fait pour survivre...?


Si tu as été enfant avant les années 80 (comme moi…)...
  • Enfants, nous allions dans des voitures sans ceintures de sécurité, ni airbags.
  • Voyager à l’arrière d’une camionnette était une promenade sympa.
    On s’en souvient encore...
  • Nos berceaux étaient peints avec des couleurs brillantes à base de plomb !
  • Il n’y avait pas de bouchons de sécurité sur les bouteilles de médicaments,
    ni sur les tiroirs ou les portes...
  • Quand nous partions à vélo, nous n’avions ni casque, ni protection pour les coudes ou les genoux.
  • Et c’était génial, quand on transformait notre vélo en “moto” avec un simple gobelet en plastique sur la roue arrière.
  • On buvait de l’eau du robinet du jardin ou là où on en trouvait, jusqu’à ce qu’on n’ait plus soif.
  • On n’avait pas de bouteille d’eau minérale.
  • On mettait des heures à construire des voitures avec des caisses et des tuyaux et, ceux qui avaient la chance d’avoir un ami avec un vélo, en profitaient pour se faire remorquer et... en haut de la pente, ils se rappelaient qu’ils n’avaient pas de freins !!!
  • Après quelques chocs, on a appris à résoudre le problème...
    On se laissait tomber contre un arbre ou par terre.
  • Eh oui ! A l’époque, il n’y avait pas beaucoup de voitures !
  • On sortait jouer à la seule condition de rentrer pour l’heure du repas...
    Ou à la tombée de la nuit.
  • On allait à l’école seulement le matin,
    on rentrait manger après avoir savouré des fruits tout au long du chemin...
  • On n’avait pas de portable...
    Comme ça... personne ne pouvait savoir où on traînait !!! Impensable !!!
  • On se coupait, on se cassait les os, on perdait des dents,
    mais, il n’y a jamais eu de plainte pour ces accidents...
  • Personne n’était coupable... seulement nous-mêmes.
  • On mangeait de tout, des biscuits, du pain, du chocolat, des glaces,Nous buvions des boissons sucrées,
    mais n’avions pas de problèmes de poids, car l’on passait la journée à courir et à jouer.
  • On partageait un coca entre quatre
    (quand l’on pouvait se l’acheter et c’était la bouteille en verre d’un litre)...
  • On buvait tous à la même bouteille
    et personne n’est mort pour ça.
  • On n’avait pas de Play Stations, MP3, Nintendo 64, XBoxs, Jeux Vidéo, 99 chaînes de TV par câble, vidéograveurs, ciné, son “surround”, portables, ordis, “chat-rooms”, Internet, etc ...
    Par contre…avait de vrais amis !!!
  • On sortait, on prenait nos vélos ou on marchait jusqu’à chez nos copains,
    on sonnait ou...on entrait tout simplement sans sonner et on allait jouer... Là dehors !
  • Dans ce monde cruel !
    Sans un gardien payé par Papa!
  • On jouait avec des bâtons, avec des balles de tennis, aux policiers et aux voleurs, à cache-cache, au football, au ballon prisonnier,
  • et dans l’équipe qui se formait pour jouer, quelques uns n’étaient pas choisis.
    Mais, ça n’a jamais fait de drame.
  • Certains n’étaient pas de très bons élèves,
    ils devaient simplement redoubler l’année quand ils ne réussissait pas.
  • Personne n’allait chez le psychologue, ni le psychopédagogue, il n’y avait pas de dyslexie. Simplement, on redoublait et on avait une deuxième chance.
  • On avait de la liberté, des succès et des échecs, des responsabilités...
    Et on a appris à gérer.
Mais... qu’est-ce qu’on était HEUREUX

Cette liste est de la même veine que >>> celle-ci

25 novembre 2006

Ca va ? Oui, je vais bien, mais ma planète ....



Je sais, " Nous en avons par dessus la tête de ces informations sur notre planète qui se réchauffe. Et puis, c'est trop compliqué. Les scientifiques ne sont même pas tous d'accord entre eux. Quand aux politiques, ils ont d'autres chats à fouetter."


Même si l'on est pas certain de la chronologie de l'évolution du climat, le phénomène, il est déjà presque là.

Par ailleurs, d'un milliard et demi d'habitants en 1900, la terre compte aujourd'hui 6 milliards et demi et demain en 2050, il y aura environ 9 milliards.( Aujourd'hui )

Seulement depuis quelques années, les pays les plus peuplés en Asie commencent à consommer de l'énergie, bien moins que nous européens et bien sur que les américains. Il n'y a pas besoin d'être savant ou économiste pour imaginer que la situation est totalement nouvelle.

L'énergie, y en aura t'il pour tout le monde ? Ce n'est pas sûr, et tout le monde ne pourra pas en acquérir en raison de l'augmentation des prix. C'est la loi de l'offre et de la demande.
Eric Laurent, journaliste spécialiste es affaires internationale parle des réserves pétrolières dans le monde

Petrole




envoyé par ecorage


Imaginons une comparaison.
Nous habitions hier, une maison isolée sur île minuscule, coupée du monde, à deux personnes. Aujourd'hui, nous sommes six personnes. L'énergie nous la produisons par des capteurs solaires qui couvrent le toit. Nous récupérons l'eau de pluie. Le jardin produit suffisamment pour notre alimentation.
Demain, nous aurons toujours la même maison, le même soleil, la même pluie, le même jardin, la même île mais nous serons dix personnes vivant dans ce lieu. Sans, une bonne organisation de notre vie pour partager l'espace et les ressources, il est certain que la cohabitation sera source de conflits.

Maintenant, supposons que par un coup de baguette magique, nos savants découvrent une technique pour résoudre ce problème quantitatif d"énergie pour tous les humains. Rien ne sera réglé concernant la santé de la planète.

Si, 9 milliards d'hommes consomment autant d'énergie que nous-même en Occident actuellement, les désordres écologiques seront encore amplifiés.

"Mais, moi à ma place, je n'y peux pas grand chose !"
Il ne faut pas attendre des autres, du voisin, des politiques, des lois. Chacun dans ses choix de vie, de consommation à sa part de transformation à faire. Même si cela paraît être une goutte d'eau, multiplié par 6 milliard et demi, aujourd'hui, ce n'est pas rien.

"Cela ne suffira pas !!!"

Sans doute, mais les choix des politiques et des hommes politiques, c'est aussi, un domaine sur lequel ont peut agir. S'ils réalisent que les électeurs préfèrent que l'on pense à la planète plus qu'aux querelles de clochers, il changeront leur priorités. Les politiques sont aussi des citoyens de la planète, aussi conscients que le citoyen de base.

"C'est pas gagné !"

Heureusement, dans le monde des décideurs, il y a des gens dès maintenant qui analysent la situation.
Des rapports rédigés par des économistes apparaissent disant que ne rien faire dans notre mode de fonctionnement coûtera beaucoup plus cher demain pour "réparer" les dégats faits sur cette planète ( voir les rapports ci-dessous ).
Ce ne sont plus des "écolos", mais des gens d'affaires qui prennent l'écologie au sérieux.

Mais dès maintenant, pensons chacun de nous à ce que l'on peut modifier dans notre vie. Il sera moins difficile de s'adapter en douceur à des changements probables qu'à les subir demain.


Pub-wwf-rechauffement-climatique
envoyé par NY182

12 novembre 2006

Faut-t'il en rire ou en pleurer ?

Ce blog s'intitule "Cour de coeur".
Parfois, il peut se transformer en "Coup de gueule".
C'est dans cette seconde catégorie que je classe ce message.
Je n'en veux pas aux personnes qui travaillent dans cette "garderie".
Ce sont les "maitres" de ces chiens qui déclenchent ma colère.

Aimer les animaux, n'a rien à voir avec ce qui est montré dans cette vidéo.
Là, c'est une insulte à ceux qui ont du mal à survivre.

03 novembre 2006

Vous cherchez de l'énergie, venez voir !


Photo du soleil - haute résolution

Les terriens nous nous posons bien des questions concernant l'énergie.
Eh pourtant, il y a une réserve inépuisable ( à l'échelle humaine ) là, sous nos yeux.
Qui a dit que l'énergie solaire restera marginale ?
La question est de savoir comment utiliser cette fournaise juste devant nous.

Autre photo du soleil