11 février 2008

Pacte de soutien Ni Pauvre Ni Soumis

La situation est grave : des centaines de milliers de personnes en situation de handicap, atteintes de maladie invalidante ou victimes d’accident du travail, qui ne peuvent pas ou plus travailler, sont condamnées à vivre toute leur vie sous le seuil de pauvreté.
Le mouvement « Ni pauvre, ni soumis » revendique, pour ces personnes, un revenu d’existence décent, c’est-à-dire un revenu personnel égal au montant du Smic brut pour les personnes qui ne peuvent pas ou plus travailler.

Parce qu’entre handicap, maladie et pauvreté, il y a un intrus que l’on peut supprimer tout de suite ;

Parce que la valeur « travail » ne peut concerner que celles et ceux qui peuvent effectivement travailler ;

Parce que les personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidante sont citoyennes à part entière et ne peuvent plus accepter l’assistanat ;

Parce qu’un projet de société qui ne permet pas à chacun de pouvoir formuler et mettre en œuvre ses projets n’est que le projet d’UNE société, dont à l’évidence de nombreuses personnes en situation de handicap ou atteintes d’une maladie invalidante sont exclues ;

Parce que soutenir « Ni pauvre ni soumis », c’est faire en sorte que le projet de société qui nous est proposé change profondément pour prendre en compte l’ensemble des citoyens ;

Parce que soutenir « Ni pauvre ni soumis », c’est faire en sorte que les valeurs de solidarité, de participation, de non-discrimination, de respect et de dignité cessent d’être des mots dans le discours de nos politiques ;

Parce que les valeurs qui nous sont communes et ce qui nous unit est bien plus fort que ce qui nous distingue ;

Je signe le pacte de soutien au mouvement « Ni pauvre, ni soumis » !

2 commentaires:

Thombrau Janine a dit…

Je n'ai pas choisi d'être handicapée….
Je n'ai pas choisi de me sentir une " encombrante inutile " ….
Je n'ai pas choisi d'avoir une Sclérose En Plaques…
Je n'ai pas choisi de vivre sur un fauteuil….
Je n’ai pas choisi d’être transportée en ambulance…. De faire des séances de rééducation deux fois par semaine et d’être transformée en alambic par la chimie des laboratoires…
Je n’ai pas choisi de ne pas travailler…
Je n'ai pas choisi de vivre avec une AAH mensuelle de 610,28 Euros
Je n'ai pas choisi de ne pas avoir le complément de ressources (qui me donnerait un misérable 80% du SMIG) …. Parce qu'il m'est impossible d'habiter seule !
Je n'ai pas choisi de ne pouvoir circuler librement et seule dans la plupart des rues, vu leur état….
Je n'ai pas choisi d'être obligée d'être aidée par des tierces personnes pour tous les actes quotidiens de la vie…..
Je n'ai pas choisi d'avoir " impérialement " une allocation mensuelle maximum de 589, 29 Euros pour l'aide de ces tierces personnes, que je dois rémunérer avec… Plus les charges … Ce qui est normal.
Je n'ai pas choisi que ces" auxiliaires de vie " ne puissent m'aider qu'une dizaine d'heures par semaine alors que mon état nécessiterait au moins le triple voire le quadruple!
Je n'ai pas choisi d'être abonnée, à mes frais, à un service de " téléassistance ".
Je n'ai pas choisi, comme d'autres qui y sont contraints, d'aggraver le " trou de la sécu " en étant hospitalisée ou hébergée dans un centre spécialisé …. Si tant est qu'il y en ait assez….
Je n'ai pas choisi d'imposer à un proche de ne pas travailler pendant un an pour qu'il devienne un " aidant familial "….
Je n'ai pas choisi de ne plus participer au monde du travail et à une vie active….

Mensuellement, en plus des dépenses normales de tout citoyen :
21 Euros de télé alarme + 40 euros de médocs non remboursés +100 euros d'alèses et de "culottes" + 1 euro sur les consultations+ 4 x 20 Euros de dépassement d'honoraires de l'acupuncteur + 8 x 2 Euros de franchise ambulances + 10 euros de franchise médocs... + 20 Euros de mutuelle (l’AAH dépasse de 7 Euros le seuil pour avoir la CMU) ...
Et ce qui me reste pour bien sur payer mes charges, manger ... Et pourquoi pas aussi m’habiller...?


JE NE JOUE PAS A "COSETTE" ....
Alors .... Juste 10% des bénéfices de 2007 du CAC 40 pour combler le trou de la sécu.
Puis les mauvais payeurs (Etat et grosses entreprises) règlent leurs dettes ... Et Certainement le problème ne se posera plus!!!!!

C’est pour tout cela que, malgré mes très grosses difficultés physiques, que je manifesterai à Paris le 29 mars et que je soutiens le pacte « Ni pauvre Ni soumis ».

http://www.nipauvrenisoumis.org/

Janine Thombrau
http://motspourmaux.perso.cegetel.net/

Bruno a dit…

Se rebeller est juste…
Désobéir est un devoir…
Agir est nécessaire!


Ni pauvre ni soumis....

On vivait, en ce temps, solitude et misère,
Le loup avait gagné et régnait, dur et fier.
Jamais dans son discours un mot sur les bancroches
Dix pour cent ! Ils sont là, qui existent et s'accrochent,
En fauteuil ou sans roue, avec cannes et béquilles,
Quelques uns pour un temps, la plupart pour des billes...
Ils survivent en dessous du seuil de pauvreté
Leurs revendications sont souvent méprisées,
Leur drapeau tricolore en berne de la mer...
Pour juste circuler ils se paient des galères...
Ils taisent leurs souffrances pour mieux cacher leurs larmes
Car la ségrégation tue aussi bien qu'une arme...
Par dix, par cent, par mille, ils se sentent oubliés...
Ils ne tarderont pas à battre le pavé !
Ils viendront en fauteuils ou avec leurs béquilles...
Car même handicapé on sait forcer les grilles !
Ils ont déjà si peu, que pourraient-ils bien perdre ?
Comme ils n'ont rien de rien, ils sont bien dans la merdre !
Ils sont déjà souvent descendus dans la rue !
Ils y retourneront ! Soyez-en convaincus !
(BP + JAF)